Devise d'Antoine de Crussol, premier Duc D'Uzès  : Ferro Non Auro (Par le fer, non par l'or)

Cliquez ici pour revenir à la Page d'Accueil
Plan du Château
Photos du Château de Crussol
Historique de la Maquette du Château de Crussol
Photos de la Maquette
Pourquoi une Maquette?
Articles parus dans la Presse
Liens
Contactez-moi
Laissez un message sur le Livre d'Or

Château de Crussol « la maquette »

 

Dans la vie toute personne à un hobby, pour moi c’est celui de l’architecture qui est mon métier, mais Crussol m’a  apporté la passion pour les vieilles pierres.

P articulièrement les châteaux du Xéme au XVéme malgré leur démantèlement dû, la plupart du temps, par les hommes (guerres, profits, etc…), le château de Crussol en est l’exemple type. D’ailleurs tous les châteaux de notre région ont pratiquement subi le même sort.

D epuis mes plus jeunes souvenirs Crussol, m’a fasciné, il a été un lieu de jeu dans mon adolescence, un but de promenade pendant des années, à chaque assaut de son sommet il m’a offert une vue imprenable sur ma région et les Alpes.

D ’année en année je voyais le château tomber en ruines, un jour de mon enfance après un violent orage je me suis aperçu que la tourelle à cul de lampe avait disparu, celle-ci avait pris la foudre. Même le temps s’y mettait.

E t puis, en 1999 j’ai appris que le château reprenait vie, des ouvriers travaillaient à l’année pour empêcher le château de continuer à se dégrader. Ils envisageaient même de  restaurer des maisons «à l’époque».

Q ue se passe-t-il ? Ce n’est pas possible on essaye de sauver « mon Crussol », il faut que j’aille voir ce miracle.

C ela était vrai, depuis dix ans que je n’étais pas retourné sur le site par désolation, celui-ci avait changé on pouvait accéder dans le château aisément et des murs avaient remplacé les assises.

A près discussion avec le personnel du chantier (salariés du SIMCES), vu leur enthousiasme, sachant que les travaux n’étaient pas utopiques, et que Crussol allait revivre en partie de ses cendres grâce à des bonnes volontés, je me devais dans la mesure de mes possibilités de faire quelque chose pour « mon Crussol ».

J ’avais réalisé des maquettes pour des architectes, donc pourquoi ne pas faire celle de Crussol. Cette idée germa dans mon esprit, ma décision s’arrêta principalement sur la réalisation de la partie habitation des seigneurs de Crussol. Pourquoi, tout simplement celle-ci a disparu aux deux tiers au bas de la falaise, le reste du bâtiment ne pourra jamais être reconstruit à cause de la fragilité du support et que toute personne venant visiter le lieu ne peut s’imaginer l’habitation dans sa « réalité ».

J ’en ai parlé au responsable du chantier Mr. Grosbout qui trouva mon idée séduisante, ainsi commença mon aventure passionnante de la construction de la maquette. 

L e plus gros problème pour la réalisation de celle-ci fût l’inexistence de documentation sur la construction du château dans la région, éventuellement à Uzès dans le Gard « mais la doc. en latin tiré du vieux français ? pas mon rayon ».

Je me suis donc contenté :

d’un dessin de l’abbé Garnodier 1852
des conseils avisés de Mr Grosbout
de mes connaissances en architecture
de mes livres sur les châteaux du Xéme au XVéme siécle
de l’achat du matériel
des photos du site à réaliser (317)
de relevé complet de la partie intéressée du château : plans, coupes,façades

Après 732 heures de travail, de lutte contre le vertige et le froid certains jours….

La maquette est terminée, quelle satisfaction personnelle, j’ai réalisé quelque chose pour « mon Crussol » et aussi je l’espère pour les visiteurs.

J’ai offert la maquette au « SIMCES » pour les remercier de sauvegarder « mon Crussol », maintenant elle est exposée à l’accueil du château, visible par tous, je souhaite qu’elle vous permette de mieux comprendre la vie féodale des seigneurs de Crussol et vous ramène à votre enfance  à l’époque des princesses pour les « damoiselles » et des chevaliers pour les « damoiseaux ».

J e vous invite à aller lui faire une visite, le château ne demande que ça, vous pourrez constater le travail gigantesque réalisé pour décaisser à mains d’homme et pour remonter les murs pierre par pierre. Et si vous voulez en savoir plus sur la vie du château demandez à l’accueil une visite guidée ils sont sympas et aiment aussi « mon Crussol ».

 

Alain DELÈPINE

26000 Valence

http://crussolmaquette.free.fr